Print Shortlink

Actualités

Tester son projet en couveuse ou monter sa SAS ?

En 2016, la France a enregistré plus de 550 000 créations d’entreprises, soit une hausse de 5.5% par rapport à 2015.

Si le nombre d’autoentrepreneurs a chuté de 38% en 6 ans (2010 à 2016), celui des entreprises « traditionnelles » et surtout des SAS augmente (+ 26% sur la même période).

Evolution du nombre de créations entre 2009 et 2016 (en indice base 100 en 2009). Source : INSEE – Base de données Sirene. Traitement : AFE

Avec les assouplissements de 2009 (Loi de modernisation de l’économie), les caractéristiques de la SAS sont plus attractives : montant du capital libre, statut assimilé salarié (sauf chômage), pas de cotisation sociale en l’absence de rémunération.

Pour autant, en 2016, plus de 150 entrepreneurs rhônalpins ont choisi de tester leurs projets en couveuse d’entreprises plutôt que de créer une entreprise, notamment une SAS.

Que leur apporte le portage en CAPE* ?

  • Une coquille juridique clé en main : Siret, n° de formateur, enregistrement Data Dock, Assurance RC Pro (Responsabilité Civile Professionnelle) …
  • Gestion de tous les aspects administratifs et comptables pour se concentrer sur son activité
  • Entrée et sortie à tout moment, sans frais
  • Absence de charge fixe
  • Protection salariale, dont l’ouverture de doits chômage en cas de rémunération
  • Accompagnement individuel, mises en réseau entre 300 porteurs de projets, formations : développement commercial, gestion, gestion du temps, juridique

En moyenne, les entrepreneurs testent pendant 18 mois en portage CAPE avant de créer une entreprise.

* CAPE : Contrat d’Appui au Projet d’Entreprises

 

La couveuse d’entreprises ENVOLYS AUXIME renforce ses formations à la création d’entreprise

Les porteurs de projets qui testent leurs projets en CAPE bénéficient d’une solution de portage au plus proche du fonctionnement d’une entreprise avec un hébergement juridique, la gestion des aspects administratifs et comptables et une couverture sociale salariale.

Avec la certification « Entrepreneur de la TPE », les couveuses d’entreprises ont développé un programme de formation spécifique à l’entrepreneuriat.

Les objectifs : développer son activité et acquérir les compétences d’un chef d’entreprise tout en testant son projet en grandeur réelle.

La couveuse ENVOLYS AUXIME renforce son offre de formation sur le Rhône et l’Isère :

1) Dédoublement des formations « phares », notamment marketing et commerciales (phoning, réseaux sociaux, développement de son réseau physique…)

2) Nouveaux modules de formation :

  • communication digitale
  • gestion du temps
  • propriété intellectuelle
  • pilotage de sa trésorerie

Au total, un entrepreneur en portage CAPE peut bénéficier de 12 modules de formation (soit 19 journées)

Ils ont choisi le portage pour entreprendre : les dernières activités intégrées

  • musicothérpaie et animation musicale
  • développement commercial
  • coaching, conseil et formation
  • ingénierie de la formation
  • développement RH
  • recherche de partenariats financiers ou techniques pour les associations
  • design
  • informatique
  • conseil qualité organisation et excellence opérationnelle
  • conseil en développement